Dordogne - Perigord
Le Périgord du Moyen-Âge










Les châteaux forts étaient la frontière entre la France et l’Angleterre jusqu’en 1453.

Le XIe siècle marque le début du repeuplement du Périgord. Il sera partagé en deux jusqu'à la fin du Moyen Âge d'une part politiquement, pendant la guerre de Cent Ans entre français et anglais, d'autre part religieusement lors des guerres de religion entre catholiques et protestants. Cela explique le nombre de châteaux forts, d'églises et de villages fortifiés que l'on peut encore visiter aujourd'hui presque en l'état, les époques suivantes ayant laissé très peu de marques.
Le Périgord fait partie des possessions qu'Aliénor d'Aquitaine apportent en dot lors de son mariage, en 1137, avec le futur roi de France, Louis VII. L'Aquitaine devient française, réalisant ainsi un vieux rêve capétien, mais ce rêve se défait quinze ans après, lors de l'annulation de ce mariage, Aliénor récupérant sa dot en même temps que sa liberté. Deux mois plus tard, elle se marie à Henri Plantagenêt, comte d'Anjou, qui hérita peu de temps après de la couronne anglaise sous le nom d'Henri II.
La France ne devait récupérer l'Aquitaine que trois siècles plus tard, en 1453, à la fin de la Guerre de Cent Ans.
La châteaus de la Dordogne

Dordogne - Périgord


La DordogneComment venirMétéoContactDevenir adhérentMon comptePhotographes© 1997 Création Arachnis - Tous droits réservés